Harut Sassounian.Une employée d'une banque de Malte révèle des documents qui relient les Aliyev à des comptes en banque

20-05-2017 11:11:26   | USA  |  Articles et analyses
 


 
Poursuivant la série d'articles publiés ces deux dernières semaines sur la corruption en Azerbaïdjan, nous souhaitons à présent révéler d'autres détails scandaleux concernant les fonds déposés dans une banque de Malte par les membres de la famille du président de l'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev. 
 
Fait intéressant, le Premier ministre de Malte, Joseph Muscat, est apparu au centre des scandales financiers de l'Azerbaïdjan. Le journal londonien, The Guardian, a rapporté la semaine dernière que la femme de Muscat, Michelle, a reçu de grosses sommes d'argent de Leyla Aliyeva, la fille du président Aliyev. 
 
La journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia de Malte a révélé "qu'une série de paiements sous forme de prêts ont été envoyés à Egrant [une société écran enregistrée au Panama, appartenant à la femme du Premier ministre de Malte]. Le plus gros montant, de 1,07 million de dollars, daterait de mars dernier. Ces versements proviendraient d'un compte de la banque Pilatus, appartenant à Al Sahra FZCO. Et le propriétaire d'Al Sahra serait la fille du dirigeant de l'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev", selon The Guardian. Muscat et sa femme ont nié avoir reçu des paiements liés à Egrant. 
 
Fait significatif, la compagnie pétrolière publique de l'Azerbaïdjan s'avère être l'un des actionnaires de la nouvelle centrale électrique de Malte. L'un des comptes de la banque Pilatus est au nom de Konrad Mizzi, le ministre de l'Énergie de Malte. Un autre compte est au nom de la fille du président Aliyev, Leyla Aliyeva. Mizzi et le chef de cabinet du Premier ministre de Malte, Keith Schembri, "ont fondé deux sociétés enregistrées au Panama, quatre mois après avoir pris leur fonction en 2013. Une troisième société écran, Egrant, a été créée au même moment par le même comptable maltais." Le Premier ministre Muscat et sa femme ont accueilli les Aliyev lors de leur visite à Malte en 2014. 
 
En 2005, la femme du président Aliyev, Mehriban Aliyeva, récemment nommée par son mari vice-présidente de l'Azerbaïdjan, et qui est donc son éventuel successeur, a été citée comme l'un des deux directeurs de la Panamanian UF Universe Foundation, selon les documents “Panama Papers” publiés par l'International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ). 
 
“The UF Universe Foundation aurait le contrôle final sur AtaHolding, un important conglomérat azéri. La proposition de 2005 nommait les trois enfants du président Aliyev ainsi que des membres importants du fisc azéri en tant que bénéficiaires... De plus, les filles d'Aliyev contrôlaient une compagnie de droit panaméen et deux autres dans les Îles Vierges britanniques. La société panaméenne détenait une participation importante dans un consortium de compagnies exploitant des mines d'or en Azerbaïdjan. La sœur d'Aliyev était l'unique actionnaire et propriétaire d'une entreprise aux Îles Vierges britanniques, enregistrée en décembre 2005. Les fichiers d'enregistrement indiquent pour elle une adresse dans un quartier de l'ouest de Londres où la moyenne des prix des résidences approche les 9 millions de livres sterling." 
 
Dans un article publié le 9 mai 2017, The Guardian a encore révélé que des membres du Parlement européen "appellent ouvertement au départ [du Premier ministre Muscat] qui est au cœur d'un scandale de corruption grandissant, impliquant sa femme, une société écran panaméenne et des paiements supposés provenant de la fille du président de l'Azerbaïdjan". La commission d'enquête du Parlement européen a invité Muscat à venir dans son quartier général à Strasbourg pour qu'il fournisse des explications sur les accusations à son encontre. Muscat a décliné l'invitation. 
 
La journaliste d'investigation Galizia a rapporté qu'une femme qui avait travaillé comme assistante exécutive du propriétaire de la banque Pilatus, Syed Ali Sadr Hasheminejad, avait découvert et scanné des documents comptables qui citaient Michelle Muscat. L'assistante exécutive a dit à la journaliste "qu'on lui avait donné une liste de sociétés, peut-être huit ou dix noms, et on lui avait dit d'y faire particulièrement attention pour toutes les transactions financières. Les sociétés comprenaient Willerby Inc., Tillgate Inc., Hearnville Inc., Egrant Inc., et Al Sahra FZCO”, dont la propriétaire était Leyla Aliyeva, la fille du président Aliyev, selon le journal Times of Malta. L'assistante exécutive a été citée disant qu'elle avait vu les formulaires d'ouverture du compte bancaire. "Des paiements de centaines de milliers de dollars d'Al Sahraoui FZCO, toujours inscrits comme prêts, n'ont pas été faits sur leurs comptes de la banque Pilatus, mais sur des comptes qu'ils avaient dans une banque de Dubaï... Une fois, a-t-elle dit, le directeur général de la banque, M. Ghanbari, a reçu des instructions de M. Hasheminejad pour transférer la somme de 400 000 dollars à une femme qui vit à New York et possède une affaire de bijoux. Cela devait être noté comme paiement du prêt.” 
 
L'assistante exécutive a avoué qu'elle avait rendu aux autorités maltaises les documents qu'elle avait photocopiés à la banque, parce que "Je ne pouvais plus supporter de lire davantage de mensonges, de négations et de demi-vérités. C'était trop !" 
 
De Harut Sassounian 
Éditeur The California Courier 
 
 
 
 
  -   Articles et analyses
Nouvelles d Armenie et de Diaspora - Noyan Tapan